Pays de la Loire Prêt TPE/PME

De 10 000 à 50 000 €


«Parce qu’il n’y a pas d’emplois sans employeurs, la Région s’est engagée à remettre les entreprises
au centre de l’action régionale et à créer les conditions favorables à leur compétitivité.
Si la situation économique semble, depuis quelques mois, s’améliorer, les difficultés rencontrées ces dernières années ont largement fragilisé
la structure financière des entreprises et la problématique du financement des entreprises reste forte, en particulier pour les TPE et les PME.
La Région a donc décidé, par la mise en place de cette nouvelle offre de prêts en partenariat avec Bpifrance,
d’accompagner les chefs d’entreprise pour mener à bien leurs projets de développement et booster l’activité sur le territoire.
La dotation régionale de 2 M€ va permettre l’octroi de 10 M€ de prêts au bénéfice des TPE et des PME des Pays de la Loire.»
Christelle Morançais
Présidente de la Région Pays de la Loire

L'offre en détail

  • Pays de la Loire Prêt TPE/PME, c’est quoi ?

    Pays de la Loire Prêt TPE/PME est une solution de financement qui s’adresse aux TPE et aux PME de plus de 3 ans comptant entre 3 et 50 salariés quel que soit leur secteur d’activité*. Il illustre la volonté des Régions, partenaires essentiels de Bpifrance, de soutenir et dynamiser le tissu économique de leurs territoires.

    Sans garantie (aucune garantie n’est prise sur les actifs des entreprises et des dirigeants), ce prêt finance les projets de développement et notamment les investissements immatériels tels que les frais de formation, de recrutement, de logiciels et matériels informatiques, les dépenses de marketing et de communication, travaux d’aménagement…).

    Prêt patient, il est d’une durée de 5 ans dont 1 an de différé de remboursement du capital. De plus, il s’inscrit dans un partenariat financier qui peut revêtir différentes formes : apports en fonds propres, concours bancaires ou financement participatif.  Pour ces deux raisons notamment, le prêt Croissance TPE contribue à consolider et renforcer la structure financière de l’entreprise.

    *A l’exception de

    • des activités d’intermédiation financière (NAF : section K64 sauf 64-2 pour les achats d’entreprises)
    • des activités de promotion et de locations immobilières (NAF : section L68-1, L68-2 et F41-1)
    • des activités agricoles correspondant aux codes NAF section A01 et A02 (sauf 02.20Z et 02.40 Z) et réalisant moins de 750 000 euros de CA 
  • Quel est le montant du prêt ?

    De 10 000 à 50 000 euros.

    Le montant du prêt est au plus, inférieur ou égal au montant des fonds propres ou quasi fonds propres de l'emprunteur. 

  • Que finance-t-il ?
    • des investissements immatériels et corporels ayant une faible valeur de gage, par exemple :

    frais de recrutement, de formation, de mise aux normes, d’audits,

    frais d’aménagement, de déménagement, de rénovation,

    frais de prospection, de publicité, de marketing, de communication, d’édition de supports commerciaux, de développement de sites web,

    matériel conçu / réalisé par l’entreprise pour ses besoins propres, moules et prototypes, matériel informatique, logiciels.

    • l’augmentation du Besoin en Fonds de Roulement (BFR) générée par le projet de développement.

    Il ne finance pas les restructurations financières et les opérations de transmission.

  • Le partenariat financier

    Le partenariat financier est obligatoire. Il doit porter sur le même programme d’investissement et doit être d’un montant au moins équivalent. Il doit être réalisé depuis moins de 6 mois, et revêt la forme :

    • de financement bancaire moyen terme ou de financement participatif (crowdfunding et crowdlending),
    • d’apports en fonds propres (en capital des actionnaires ou de sociétés de capital-investissement, d’apport en quasi fonds propres, de prêts participatifs, obligations convertibles en action).
  • Puis-je en bénéficier ?

    Votre entreprise doit :

    • Etre régulièrement enregistrée aux au Registre du Commerce ou Registre des Métiers
    • Etre constituée sous forme de société,
    • Etre créée depuis plus de 3 ans et ayant produit deux bilans d’une durée minimum de 12 mois chacun,
    • Exerçer son activité dans la Région concernée,
    • Avoir des effectifs compris entre 3 et 50 salariés,
    • Etre à jour de ses obligations fiscales et sociales,
    • Etre en situation de pouvoir recevoir une aide, dans les conditions prévues par le règlement UE n°1407/2013 de la Commission du 18 décembre 2013, relatif à l’application des articles 107 et 108 du traité sur le fonctionnement de l’Union Européenne aux aides « de minimis »,

    Sont exclues :

    • Les SCI et entreprises individuelles ainsi que les entreprises exerçant :
    • des activités d’intermédiation financière (NAF : section K64 sauf 64-2 pour les achats d’entreprises)
    • des activités de promotion et de locations immobilières (NAF : section L68-1, L68-2 et F41-1)
    • des activités agricoles correspondant aux codes NAF section A01 et A02 (sauf 02.20Z et 02.40 Z) et réalisant moins de 750 000 euros de CA 
  • Comment en bénéficier ?

    En remplissant la demande de prêt en ligne.

  • Quand ce prêt sera-t-il décaissé ?

    Le délai de traitement du dossier peut être rapide si tous les documents sont conformes, le montant du prêt sera versé en 1 seule fois sur présentation d'une preuve de décaissement du prêt bancaire associé ou de l’attestation de déblocage des fonds (apport en capital, financement participatif).

  • Quelles sont les modalités de remboursement ?

    La durée du prêt est de 5 ans dont 1 an de différé de remboursement du capital : la première année seuls les intérêts sont remboursés puis les intérêts et le capital pendant les 4 années suivantes. Les échéances sont mensuelles à terme échu.

Tout ouvrir